Missions

Les missions de l'AICESIS

Publié le 9 juin 2009

L’Association Internationale des Conseils économiques et sociaux et institutions similaires (AICESIS) a été fondée en juillet 1999 à Port Louis, Maurice. C’est une association de droit néerlandais ayant son siège à Bruxelles, Belgique.

Dans sa composition initiale, l’AICESIS comptait 24 membres effectifs et 3 membres associés. À l’heure actuelle, elle regroupe des institutions de 71 pays de quatre continents : Afrique, Amérique latine, Asie et Europe. De fait, il ne se passe pas d’année sans que l’adhésion de plusieurs nouveaux conseils ne soit décidée par l’Assemblée générale.

L’AICESIS agit dans le respect de l’indépendance de chacun de ses membres. Ses missions sont les suivantes :

  • favoriser et promouvoir le dialogue et les échanges d’expérience et de bonnes pratiques entre ses membres, et, de façon plus large, encourager le dialogue entre partenaires économiques et sociaux dans le monde ;
  • aider au développement de la fonction consultative, au renforcement du dialogue social et du dialogue civil, et plus généralement de la démocratie participative et du rôle des partenaires sociaux et des autres composantes de la société civile dans le monde, en tant que facteurs essentiels d’une véritable démocratisation durable et d’une gouvernance efficace des sociétés modernes ;
  • encourager la création de Conseils économiques et sociaux dans les États qui n’en possèdent pas, par l’organisation de rencontres, l’activité de conseil et la popularisation de la valeur ajoutée de ces institutions consultatives ;
  • organiser l’expression de ses membres, les représenter auprès des organisations internationales telles que l’Organisation internationale du travail (OIT) ou le Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC), auprès desquelles elle bénéficie du statut d’observateur permanent, et s’exprimer dans ces enceintes ;
  • enfin, plus généralement, œuvrer à la prospérité et au développement économique des peuples, conformément aux principes des Nations Unies et de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme ainsi qu’aux Principes et Droits fondamentaux du Travail approuvés par l’OIT.

Dernière modification : 23 janvier 2013